Santé buccale et aînés

Vieillissement et santé buccale

En général, les NordAméricains vivent plus longtemps et en meilleure santé. De plus, les personnes âgées jouissent d’une bonne santé buccale et gardent leurs dents naturelles plus longtemps que les aînés des générations précédentes.

Le maintien d’une bonne santé buccale représente une priorité pour la vie. Il demeure l’une des principales pierres angulaires de la santé globale et de la qualité de vie. La négligence des dents et des gencives occasionne des infections buccales. À ce titre, une accumulation de preuves médicales révèle que l’inflammation résultant d’une infection buccale pourrait comporter un lien étroit avec d’autres pathologies, dont le diabète et les maladies cardiaques. Dans les cas les plus graves, elle peut même occasionner des infections respiratoires, dont la pneumonie. Néanmoins, en continuant tout simplement de se brosser les dents et d’utiliser la soie dentaire dans le cadre d’un régime quotidien, on peut maintenir une bonne santé buccale. Des consultations régulières chez le dentiste contribuent également au dépistage d’autres maladies graves, dont le cancer buccal.

Suivez les mêmes règles simples qui vous ont toujours facilité la vie :

  • Brossezvous les dents et utilisez la soie dentaire au quotidien.
  • Évitez l’alcool ou contentezvous de boire modérément.
  • Abstenezvous de fumer.
  • Adoptez une alimentation saine et équilibrée en y intégrant des fruits, des légumes et des aliments riches en fibres.
  • Limitez votre apport en sucre.
  • Consultez régulièrement votre dentiste. Poseznous toutes les questions possibles sur votre santé buccale et informeznous de toute modification apportée aux médicaments que vous prenez. Si vous venez en aide à un parent âgé, demandeznous des suggestions pour faciliter ses soins de santé buccale.

En raison du vieillissement, les aînés peuvent faire face à plusieurs troubles majeurs de santé buccale :

  • Le vieillissement occasionne des transformations générales, dont celles de la physiologie corporelle.
  • Les personnes âgées doivent composer avec les effets de la maladie et de la pharmacothérapie. Ils peuvent devenir plus vulnérables aux pathologies buccales, dont la carie, les maladies des gencives et le cancer buccal. De plus, une plus grande consommation de médicaments, la détérioration des fonctions physiques et cognitives, ainsi que des changements alimentaires peuvent entraîner des répercussions sur la santé buccale.
  • En raison d’une incapacité motrice, les aînés ne reçoivent pas toujours de soins dentaires adéquats en temps opportun.

Voici d’autres facteurs déterminants à prendre en considération, qui devraient faire l’objet d’une discussion avec le dentiste.

Cavités et carie – La tendance envers l’apparition de caries à un jeune âge s’avère plus marquée chez les aînés d’aujourd’hui, en raison de l’absence de fluor ayant affecté leur croissance dentaire. Par conséquent, les personnes âgées ont subi plus de traitements par obturation qu’une grande partie de la jeune population actuelle. Dans nombre de cas, la carie peut se développer en périphérie des marges de ces obturations, si elles ne sont pas soumises à une hygiène buccale adéquate à domicile. La récession gingivale (déchaussement des gencives) constitue l’un des autres facteurs d’augmentation de l’incidence de la carie chez les aînés. Au fil du temps, si nous omettons de maintenir une bonne hygiène buccale, nous pouvons souffrir d’un déchaussement considérable des gencives. La récession gingivale expose davantage les racines qui, par conséquent, deviennent plus vulnérables aux acides causant la carie.

Maladies des gencives – Les maladies des gencives (gingivite et parodontite) sont essentiellement causées par les bactéries présentes dans la plaque. La recherche laisse entendre que la plaque se forme plus rapidement chez les patients âgés, mais que la majorité d’entre eux peuvent la prévenir et maintenir la santé de leurs gencives en adoptant une bonne hygiène buccale à domicile, et en recevant régulièrement des soins préventifs au cabinet du dentiste.

Cancer buccal – L’incidence de cancer buccal est plus élevée parmi les aînés. Des consultations régulières chez le dentiste contribuent donc à détecter les signes précoces de cancer buccal, ainsi que les pathologies précancéreuses.

Sécheresse buccale (xérostomie) – Les personnes âgées sont vulnérables à la sécheresse buccale, condition propice à la croissance bactérienne. La sécheresse de la cavité buccale peut résulter de nombreux facteurs. Des médicaments peuvent influer sur la sécrétion de salive, qui provient des glandes salivaires. La production insuffisante de salive entraîne une grande sécheresse buccale. Cet environnement sec déséquilibre le compte normal de bactéries présentes dans la bouche et peut occasionner une surcroissance de microorganismes, qui augmente les caries dentaires et les infections des tissus mous de la bouche. Sans salive, l’organisme perd l’une de ses défenses naturelles qui nettoient la bouche des bactéries nuisibles causant la carie.

Pour vous aider à combattre la sécheresse buccale, évitez la caféine et le tabac. Assurezvous de boire beaucoup d’eau et abstenezvous de consommer des sucres raffinés.

Médicaments – De nombreux aînés se font prescrire des médicaments qui renferment du sucre et peuvent causer la sécheresse buccale, deux facteurs pouvant influer sur l’apparition des troubles buccaux. Parmi les causes fréquentes de sécheresse buccale, citons certains médicaments d’ordonnance (antidépresseurs, antihistaminiques et analgésiques, p. ex.), les troubles anxieux, certains traitements anticancéreux prévoyant l’irradiation de la tête et du cou, la chimiothérapie, le syndrome de Sjögren, le VIH-sida, le diabète, la maladie de Parkinson, certains aliments, ainsi que le tabac. Il est important d’informer le dentiste des médicaments que vous prenez ainsi que d’autres symptômes dont vous pourriez souffrir, dont des saignements anormaux, une altération du goût et une atteinte des tissus mous, dont leur inflammation et leur décoloration.

Alimentation – Malheureusement, nombre de personnes âgées commencent à souffrir de troubles buccaux ou dentaires qui les incitent moins à consommer des aliments sains, situation pouvant exercer un impact négatif sur la santé buccale. Parmi les causes de ces troubles, citons une diminution de l’appétit, une incapacité physique, la démence, dont la maladie d’Alzheimer, ou des caries dentaires non traitées. Raison de plus, pour notre population vieillissante, d’essayer si possible de conserver ses dents naturelles jusqu’à un âge plus avancé. Lorsqu’ils sont capables d’utiliser leurs dents, les aînés font de meilleurs choix alimentaires. Ainsi, ils continuent de déguster une grande variété d’aliments qui favorisent le maintien de leur santé buccale.

Troubles de santé – Les pathologies de la bouche et des régions périphériques constituent un risque important pour la santé. Cependant, leur lien avec la santé générale est souvent jugé insignifiant, ou tout simplement négligé.

Si on omet de les traiter, les maladies des gencives peuvent augmenter le risque de troubles du système respiratoire. Ce risque est principalement imputable à la migration des bactéries toxiques présentes dans la plaque entre la bouche et les poumons. Le résultat se traduit soit par la survenue d’une infection respiratoire, soit par l’aggravation des troubles cardiovasculaires existants.

Les aînés qui souffrent du diabète constituent un groupement de population plus vulnérable aux effets de la maladie parodontale (maladie des gencives ayant progressé à un stade qui entraîne la perte de l’os et des attaches tissulaires en périphérie des dents existantes). Par conséquent, s’ils souffrent d’une maladie non traitée des gencives, les diabétiques sont plus vulnérables à la perte des dents.

Les personnes âgées dont le système immunitaire est compromis en raison de maladies chroniques ou de la prise de médicaments sont plus susceptibles de contracter des infections fongiques et virales de la bouche.

Sensibilité dentaire – Plusieurs personnes se plaignent de la sensibilité dentaire, mais ce nombre augmente chez la population des aînés. D’habitude, cette sensibilité résulte de l’usure des dents et des gencives tout au long de la vie. Cette usure est causée par des facteurs comme un brossage trop vigoureux des dents, une absence d’hygiène buccale, qui provoque la récession gingivale (déchaussement des gencives) et les maladies des gencives en général, des fractures dentaires, le bruxisme (grincement des dents), les aliments acides et des complications résultant de certains traitements dentaires. La stimulation thermique (boissons ou aliments chauds ou froids), les aliments sucrés ou acides, et même l’inhalation d’air froid peuvent constituer des éléments déclencheurs de la sensibilité dentaire.

Prothèses dentaires – Bon nombre d’aînés ayant perdu une partie ou la totalité de leurs dents portent des prothèses dentaires amovibles pour remplacer ces dents manquantes. L’entretien adéquat des prothèses dentaires partielles ou complètes est essentiel au maintien de la santé buccale. Un mauvais ajustement des prothèses dentaires, ainsi que leur retrait irrégulier en vue d’un nettoyage adéquat des tissus buccaux et des dents restantes peuvent engendrer l’apparition d’autres troubles des tissus buccodentaires. Il est donc recommandé aux personnes âgées qui portent des prothèses dentaires de continuer à consulter régulièrement leur dentiste, afin d’assurer l’ajustement et le fonctionnement adéquats de leur prothèse dentaire.

Conseils à l’intention des aînés et de leurs aidants
Vos consultations régulières constituent le moment idéal de faire part de vos préoccupations sur votre santé buccale (ou celle d’une personne sous vos soins) à votre dentiste, car elles contribuent au dépistage précoce des pathologies dentaires. En outre, elles vous donnent l’occasion d’informer le dentiste des troubles médicaux dont vous souffrez ou des médicaments que vous prenez, et qui pourraient nuire à votre santé buccale.

Voici d’autres conseils à l’intention des aînés et de leurs aidants :

Brossage des dents et utilisation de la soie dentaire

  • Passez en revue les conseils que votre dentiste ou votre hygiéniste dentaire vous a donnés sur les méthodes adéquates de brossage des dents et d’utilisation de la soie dentaire.
  • Choisissez toujours une brosse à dents à soies souples. Passez les soies sous l’eau tiède, pour assouplir davantage le contact de la brosse à dents contre le tissu gingival. Enfin, rappelezvous de remplacer les brosses à dents usées tous les trois à six mois.
  • Si vous souffrez d’une maladie qui complique la manipulation de votre brosse à dents (arthrite, entre autres), demandez à votre dentiste ou à votre hygiéniste dentaire de vous suggérer d’autres options.

Entretien des prothèses dentaires

  • Lorsque vous procédez au nettoyage ou à l’entretien de votre prothèse dentaire, assurezvous de la tenir audessus d’une serviette repliée ou d’un évier rempli d’eau, afin d’éviter son bris accidentel en cas de chute.
  • Gardezvous de laisser sécher vos prothèses dentaires. N’exposez tout simplement pas vos prothèses dentaires aux effets desséchants de l’air, entre les utilisations. Rappelezvous de les faire tremper dans un verre d’eau ou une solution nettoyante pour prothèses dentaires.
  • Ne déposez jamais vos prothèses dentaires dans l’eau chaude, car elle déformera le matériau de fabrication de la prothèse dentaire.
  • Brossez, nettoyez et rincez quotidiennement vos prothèses dentaires.

Message aux aidants
Si vous prodiguez des soins à un aîné qui fait face à une détérioration de ses fonctions physiques ou cognitives, prenez note de sa santé buccale en examinant tout simplement l’intérieur de sa bouche, pour y déceler des troubles quelconques. La santé buccale de la personne âgée ne doit pas nuire à sa qualité de vie, ni à sa santé globale. Maintenez les consultations régulières chez le dentiste, afin qu’il puisse déceler tout symptôme problématique ou tout signe perturbateur devant faire l’objet d’une intervention précoce. Dans la mesure du possible, assistez à la consultation dentaire de l’aîné sous vos soins, en vue de fournir le plus de renseignements médicaux pertinents au dentiste.