soins dentaires – Conseils de prévention pour les enfants

Nourrissons
Le premier rendezvous de l’enfant chez le dentiste devrait avoir lieu entre l’âge de six mois et le premier anniversaire. Le début probable de la poussée des premières dents (dentition temporaire) motive ce rendezvous précoce. Le moment est alors venu de détecter des troubles quelconques. En effet, la succion digitale et la carie du biberon comptent parmi les phénomènes pouvant causer des troubles dentaires.

Succion digitale
L’enfant se réconforte en suçant son pouce, ses doigts ou une tétine. Il s’agit d’un geste normal. Cependant, lorsque le nourrisson ou l’enfant l’adopte fréquemment, ce comportement peut causer une malocclusion et des malformations dentaires.

La succion digitale, qui fait appel à des muscles puissants, peut altérer la forme du palais. Cette altération peut, à son tour, influer sur la position des dents et des lèvres. Si l’enfant continue de sucer son pouce ou ses doigts après la poussée des quatre dents antérieures, son état peut s’aggraver et exiger le recours à la chirurgie correctrice.

Si votre enfant continue de sucer son pouce ou ses doigts après l’âge de quatre ans, il est recommandé de consulter votre professionnel de la santé dentaire.

Carie du biberon
La carie du biberon est causée par les sucres présents dans le lait maternel, par les préparations pour nourrissons et par les jus. Les sucres naturels, qu’on trouve dans le lait et le jus de fruit pur à 100 %, produisent le même effet sur les dents que le sucre raffiné. Lorsqu’un nourrisson boit au biberon, les bactéries présentes dans sa bouche se combinent aux sucres du liquide. Ce mélange produit un acide léger qui s’attaque à l’émail des dents et forme des caries. Nous pouvons limiter ces dommages en contrôlant la quantité de sucres consommés par le nourrisson, de même que sa durée de consommation. L’enfant qui se couche avec une bouteille de lait ou de jus est exposé à un risque de carie accru. Les sucres, qui s’intègrent à la salive, passent alors la nuit entière à détruire la couche extérieure (émail) des dents. Donner du jus à un enfant entre les repas engendre également un risque. Dans ce cas, le sucre recouvre les dents tout au long de la journée. Afin d’éviter la carie chez le nourrisson, ne le laissez pas boire de lait ni de jus au biberon avant de s’endormir. En outre, l’eau constitue le meilleur liquide à servir entre les repas. Ne trempez jamais la tétine de votre nourrisson dans une substance sucrée, et enseignez à votre enfant à boire à la tasse le plus tôt possible. Si l’on s’abstient de la traiter, la carie du biberon peut nuire à la formation adéquate des dents permanentes.

Poussée dentaire
Chez le bébé, la poussée dentaire peut débuter dès l’âge de trois ou quatre mois. Il s’agit d’une période où les dents commencent à pousser de manière séquentielle. La sensation de douleur varie d’un enfant à l’autre. Certains bébés peuvent devenir irritables, tandis que d’autres ne semblent nullement perturbés. Les symptômes de la dentition se manifestent par l’enflure des gencives, par la production de bave, par de l’irritabilité, par des troubles du sommeil et par une perte d’appétit. Vous contribuerez à alléger certains des symptômes de la poussée dentaire en massant doucement les gencives de votre enfant à l’aide d’un doigt propre, d’une petite cuiller froide ou d’un tampon de gaze humide. Un anneau de dentition peut également s’avérer utile. Par ailleurs, si votre enfant souffre d’une éruption cutanée, de diarrhée et (ou) de fièvre, l’ADA (American Dental Association) et l’ADC (Association dentaire canadienne) recommandent de communiquer avec votre médecin. Ces symptômes de dentition sont ANORMAUX.

Dentition temporaire et permanente
À l’âge de 3 ans, on compte 20 dents temporaires chez la plupart des enfants. Lorsque l’enfant atteint l’âge de 12 ans, ces dents sont finalement remplacées par les dents permanentes. Entre l’âge de 17 ans et de 31 ans, les quatre molaires permanentes, également désignées par l’expression dents de sagesse, peuvent également apparaître.

Il est très important de maintenir la santé de la première dentition de l’enfant, car elle déterminera l’emplacement des dents permanentes. Si les dents temporaires sont affectées par la maladie ou qu’elles ne poussent pas correctement, elles peuvent altérer le schéma de croissance des dents permanentes et entraîner leur chevauchement.

Brossage des dents
Hygiène buccale du bébé avant la poussée dentaire
Il est important de commencer à nettoyer la bouche de l’enfant même avant l’apparition des dents. Ce geste s’avère essentiel pour deux raisons. D’abord, il contribue à l’acquisition des habitudes d’hygiène buccale. Ensuite, il permet de créer un environnement propre et sain qui favorisera la poussée des dents temporaires. L’objectif consiste à essuyer complètement les gencives. Premièrement, avoir couché bébé dans une position confortable, assurezvous de bien voir à l’intérieur de sa bouche. Après avoir recouvert votre doigt d’une débarbouillette humide et propre, essuyez les gencives de bébé. Vous pouvez également acheter une brosse à dents spéciale pour nourrissons, que l’on glisse sur un doigt. N’utilisez jamais de dentifrice, car les bébés peuvent l’avaler. Après que les dents ont percé les gencives, vous pouvez les nettoyer en vous munissant d’une brosse à soies souples pour enfants, et y déposant une quantité de dentifrice de la taille d’un pois. Il est important d’enseigner à votre enfant qu’il doit cracher le dentifrice, une fois le brossage des dents terminé. De plus, il est recommandé d’éviter le dentifrice au fluor chez les enfants âgés de moins de deux ans.

Technique adéquate de brossage des dents temporaires de l’enfant
Utilisez une brosse à dents à soies souples et à bouts arrondis. Assurezvous que la brosse à dents permet d’atteindre le fond de la bouche. Tenez la brosse à dents à un angle de 45 degrés par rapport aux dents. Les soies de la brosse à dents doivent être dirigées vers le rebord de la gencive. Brossez les trois surfaces des dents, soit la surface de mastication, le côté adjacent à la joue et le côté adjacent à la langue. Le brossage des dents devrait durer deux minutes, au minimum. La plupart des gens omettent toujours de brosser certaines régions. Pour éviter cet oubli, vous devez faire passer vos habitudes de brossage à la vitesse supérieure. L’Association dentaire canadienne et l’American Dental Association recommandent de remplacer les brosses à dents tous les trois mois.

Mal de dents
Le mal de dent affecte couramment les jeunes enfants. Parfois, il est causé par la poussée dentaire, mais il peut également indiquer un problème grave.

Chez le jeune enfant, vous pouvez soulager le mal de dent en toute sécurité sans recourir à la médication, en lui rinçant la bouche à l’aide d’une solution d’eau tiède et de sel de table. Si la douleur persiste, vous pouvez lui donner de l’acétaminophène. Si ce médicament se révèle inefficace, communiquez immédiatement avec votre dentiste.

Fluor
Le fluor est un minéral présent dans les aliments et la plupart des systèmes d’alimentation en eau potable. Il constitue un élément important de notre santé buccale, car il accroît la résistance de nos dents à la carie. Si votre eau potable renferme des concentrations insuffisantes en fluor, votre dentiste peut vous recommander des suppléments. Parfois, le dentifrice au fluor ne suffit pas. Une trop grande quantité de fluor peut également poser problème. La fluorose dentaire, maladie pouvant affecter l’apparence des dents, découle de l’ingestion d’une trop grande quantité fluor au cours de la petite enfance.

Mal de dents
Les jeunes enfants souffrent couramment du mal de dent, qui peut résulter de la poussée dentaire. Vous pouvez contribuer à soulager le mal de dent chez l’enfant, en lui rinçant la bouche à l’aide d’une solution d’eau tiède et de sel de table. Si l’emploi de cette solution ne procure aucun soulagement, vous pouvez administrer de l’acétaminophène.

Si l’acétaminophène n’atténue pas la douleur, l’enfant pourrait souffrir d’un trouble plus grave. Par conséquent, vous devez communiquer immédiatement avec le dentiste.

Lésions dentaires
Chez l’enfant, la plupart des traumatismes de la bouche, des mâchoires et des dents sont causés par un accident survenu lors de la pratique d’un jeu ou d’un sport, ou après l’introduction d’un corps étranger dans la bouche. Afin de prévenir les lésions de la mâchoire, des dents, des lèvres et des gencives, il est fortement recommandé de superviser adéquatement les jeux des enfants. Lorsqu’ils pratiquent un sport, les enfants devraient également porter un protègedents, appareil qui s’ajuste aux dents en toute sécurité afin de prévenir l’ensemble des lésions de la bouche. En fait, le protège-dents pour enfant est un petit appareil qui se moule à la dentition, lorsqu’on l’insère dans la bouche pour la première fois.

En cas d’avulsion (expulsion d’une dent à la suite d’un choc), tenez la dent par la couronne et essayez de la réimplanter dans votre bouche. N’entrez jamais en contact avec la dent par la racine. Ensuite, mordez dans un linge ou un tampon de gaze propre afin de maintenir la dent en place, puis rendezvous directement au cabinet de votre dentiste. S’il est impossible de replacer la dent dans son alvéole, faitesla tremper dans une solution saline, du lait froid ou votre salive, puis dirigezvous vers le cabinet du dentiste. Puisqu’il s’agit d’une consultation d’urgence, vous ne devriez pas attendre longtemps avant d’être vu. Par contre, plus vous attendrez longtemps, moins il est probable que le dentiste puisse réimplanter la dent dans son alvéole. Si vous souffrez d’une lésion buccale, assurezvous de rincer votre bouche pour en éliminer le sang ou d’autres particules quelconques. Pour atténuer l’enflure, appliquez une compresse ou un linge froid sur la joue, près du site de la lésion. Si la dent est fracturée, rincezvous la bouche à l’eau tiède, puis appliquez un sachet réfrigérant ou une compresse froide. Le sachet réfrigérant, combiné à de l’ibuprofène, permettra d’atténuer l’enflure.

Pour réparer une fracture dentaire, le dentiste doit d’abord déterminer si la fracture est mineure ou grave, et si le nerf est exposé ou endommagé. Dans les cas les plus bénins, il faudra peutêtre ajouter tout simplement du matériau d’obturation, afin de restaurer l’aspect de la dent et d’en lisser les aspérités. Dans les cas graves, le dentiste devra déterminer s’il peut sauver la dent. Si la dent temporaire de l’enfant est lâche, il ne s’agit bien souvent que d’un cas de dissolution des racines dentaires, en raison de la poussée des dents permanentes. En général, les dents temporaires se détachent d’ellesmêmes, ou lorsque l’enfant mord dans un aliment dur, comme une pomme. Si la dent est très lâche, vous pouvez encourager l’enfant à la remuer jusqu’à ce qu’elle tombe. Si la dent temporaire devient lâche à la suite d’une lésion, appliquez une compresse froide sur la bouche et les gencives, afin de réduire la douleur et l’enflure. Communiquez immédiatement avec votre dentiste, qui devra effectuer une radiographie pour déterminer l’étendue des dommages. Les appareils orthodontiques et les attachements causent parfois de l’irritation. Dans ce cas, recouvrir l’extrémité du fil d’un petit morceau de cire orthodontique, de gaze ou de coton peut procurer un certain soulagement. Si une pièce d’attachement ou d’appareil orthodontique est bloquée dans le tissu mou, ne la détachez pas vousmême. Communiquez immédiatement avec le cabinet du dentiste.

Résine de scellement
Les prémolaires et les molaires correspondent aux plus grosses dents, car elles sont dotées d’une plus grande étendue de surface. En outre, leur surface de mastication comporte plusieurs alvéoles et sillons. Ces alvéoles, parfois profondes, constituent un lieu de choix pour la formation de la plaque dentaire et l’accumulation d’acide, qui causent la carie. Pour cette raison, de nombreux dentistes proposent de recourir à la résine de scellement, en particulier chez les jeunes enfants. La résine de scellement est un revêtement qu’on applique à la surface de mastication des dents. Cette surface ainsi lissée agit comme une barrière de protection contre la carie.