Les faits sur le fluor

Introduction

L’Association dentaire canadienne (ADC) et l’American Dental Association (ADA) appuient le recours au fluor en dentisterie, comme mesure de prévention sûre et efficace contre la carie dentaire. Par le passé, la prévention de la carie par le fluor a fait l’objet de recherches exhaustives pendant plus de 50 ans. D’ailleurs, ces recherches ont constamment démontré l’innocuité et l’efficacité du fluor.

L’être humain absorbe quotidiennement du fluor, puisqu’il est naturellement présent dans les aliments et l’eau, et qu’il sert d’additif à l’eau potable des systèmes d’alimentation publique, aux dentifrices, aux médicaments d’ordonnance administrés par voie orale et aux rincebouche. Par conséquent, le dentiste doit déterminer ces sources variées d’approvisionnement en fluor et en tenir compte avant d’envisager un moyen spécifique d’administration du fluor à un patient, en particulier s’il s’agit d’un enfant âgé de moins de six ans, car l’exposition à cet agent peut occasionner un trouble dentaire désigné par le terme fluorose.

Fluorose dentaire

La fluorose dentaire correspond à une modification de l’apparence des dents. Elle est causée par une absorption de quantités de fluor supérieures aux concentrations optimales pendant la petite enfance, période de formation de l’émail dentaire. Le fluor est une mesure de prévention très importante, car il contribue au maintien de la santé dentaire des NordAméricains, pourvu que son apport total quotidien se maintienne sous les concentrations spécifiées.

L’ADC et l’ADA reconnaissent la nécessité d’examiner la documentation scientifique sur les niveaux d’exposition au fluor et la santé générale, afin d’assurer constamment un emploi sûr et efficace du fluor en dentisterie.

Dentifrice et rince-bouche fluorés

L’American Dental Association et l’Association dentaire canadienne reconnaissent et appuient l’utilisation d’un dentifrice et d’un rince-bouche fluorés en matière de prévention de la carie dentaire. Il est recommandé d’employer un dentifrice fluoré deux fois par jour, et de se rincer minimalement la bouche à l’eau après le brossage des dents. Dans le cas des enfants âgés de moins de six ans, la supervision d’un adulte est conseillée lors du brossage des dents, afin d’assurer l’utilisation d’une petite quantité de dentifrice fluoré (portion de la taille d’un pois). En effet, la fluorose dentaire peut apparaître lorsqu’un jeune enfant avale des quantités excessives de dentifrice. L’enfant âgé de moins de trois ans devrait se faire brosser les dents par un adulte, à l’aide d’un « soupçon » de dentifrice. De plus, il est recommandé qu’un adulte supervise l’enfant lors du brossage des dents, et ce, jusqu’à ce qu’il acquière la dextérité manuelle nécessaire à l’accomplissement de cette activité.

Le rincebouche au fluor constitue une mesure de prévention efficace pour les personnes à risque, qui devraient l’employer en fonction de leurs besoins spécifiques. Cependant, il n’est pas recommandé chez les enfants âgés de moins de six ans.

Applications de fluor par le dentiste
Il est recommandé de recourir au fluor en gel, en mousse et en vernis à la suite d’une évaluation du risque et des antécédents de carie dentaire, ainsi que d’une analyse des faits, en particulier si le patient réside dans une municipalité ou une région où l’eau potable n’est pas fluorée.

Suppléments de fluor
En Amérique du Nord, les compléments alimentaires de fluor sont disponibles uniquement sur ordonnance. Leur emploi est destiné aux enfants qui habitent dans les régions où l’eau potable n’est pas fluorée, et dont l’évaluation révèle un risque plus élevé de carie dentaire. La supplémentation est indiquée dans ce cas, afin d’augmenter le niveau d’exposition au fluor à des concentrations semblables à celles dont bénéficient les enfants qui résident dans les régions optimalement fluorées.