Chirurgie à lambeau

L’os maxillaire et le tissu gingival doivent épouser les dents comme un col roulé. La maladie parodontale détruit ce tissu et cet os de soutien, formant des « poches » autour des dents. Au fil du temps, ces poches se creusent; ainsi, elles élargissent l’espace où les bactéries peuvent proliférer et causer des ravages.

L’accumulation des bactéries, leur avancée sous le tissu gingival et leur atteinte de ces poches profondes aggravent la perte osseuse et tissulaire. En définitive, une trop grande perte osseuse exige l’extraction des dents.

Parfois, la chirurgie à lambeau permet d’éliminer le tartre qui s’est déposé dans ces poches profondes, ou de réduire la taille de la poche parodontale. Cette chirurgie courante facilite le nettoyage de cette région par le patient ou par le professionnel de la santé dentaire. Elle prévoit le remodelage des gencives et l’élimination du tartre. Par la suite, la suturation remet les gencives en place et permet au tissu gingival d’épouser la dent de nouveau.

Une réduction chirurgicale est recommandée, si les soins d’hygiène buccale à domicile et les traitements professionnels de routine n’atteignent pas efficacement ces poches profondes.

Dans certains cas, on polit la surface irrégulière de l’os endommagé pour y limiter la dissimulation des  bactéries pathogènes. Cette intervention facilite le rattachement du tissu gingival à l’os sain.